Arpège - Réseau Genre, société et politique d'égalité


Accueil > recherche

Les stéréotypes, c’est pas moi, c’est les autres

Aujourd’hui, le principe de l’égalité entre les femmes et les hommes n’est plus remis en question, sinon à la marge. Les droits sont acquis, la société a beaucoup évolué, les jeunes fi lles sont de plus en plus diplômées et les femmes représentent près de la moitié de la population active.

Comment expliquer alors la persistance d’inégalités entre les sexes ?

En pratique, la mixité et la parité peinent à se réaliser. Les fi lles et les garçons ne choisissent pas les mêmes fi lières d’études ni les mêmes métiers, seules quelques rares femmes accèdent au pouvoir, les écarts de salaires persistent…

Un certain nombre de freins à l’égalité sont dus à la persistance des stéréotypes de sexe.

C’est dans ce contexte que le Laboratoire de l’égalité a lancé en octobre 2012 son « Laboratoire des stéréotypes », avec comme objectif de les rendre visibles et de montrer leur rôle dans la production des inégalités. L’invisible, ce sont nos représentations mentales sur les différents rôles assignés aux femmes et aux hommes, dans toutes les sphères de la société. Les stéréotypes sexués se construisent et s’apprennent très tôt, dans tous les lieux de socialisation (famille, école, travail…) et à travers les vecteurs de transmission culturelle (médias, Internet, publicité…). Ils sont tellement intériorisés qu’ils fonctionnent comme des « prêts-à-penser » dont la validité n’est que rarement remise en cause. Or, ces stéréotypes alimentent l’idée de la différence des sexes selon laquelle il serait « naturel » que les femmes et les hommes aient des rôles différents et hiérarchisés dans nos sociétés. Ils renforcent en outre l’idée de la ressemblance au sein des groupes auxquels ils s’appliquent (les femmes sont…, les hommes sont…).

Combattre les stéréotypes, c’est contribuer à ouvrir les champs des possibles pour les filles et les garçons dans les choix d’orientation scolaire, dans la vie professionnelle et dans la vie « tout court », vie sociale, affective et amoureuse. C’est là une condition indispensable pour construire ensemble une culture de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Ce document doit permettre à chacun et chacune de prendre conscience des stéréotypes, les débusquer et contribuer à limiter leurs effets.

Il est l’aboutissement des travaux des ateliers réunis par le Laboratoire de l’égalité en 2013, qui ont mené une réfl exion sur les inégalités et les stéréotypes dans l’éducation, au travail et dans les médias. Vous trouverez les références correspondant aux informations données dans ce document sur le site Internet du Laboratoire de l’égalité :
http://www.laboratoiredelegalite.org/

Dates :
Créé le 4 décembre 2013

Version PDF | Mentions légales | Conseils d'utilisation | Lien vers RSSSuivre les actualités | haut de la page