Arpège - Réseau Genre, société et politique d'égalité


Accueil > Réseau de Masters SMS - Parcours Arpège > Séminaires & Cours

Séminaires & Cours

Semestres impairs


Master du Dema

 « Construction et représentation des identités de genre et de race dans le cinéma américain »

Hélène Charlery et Cristelle Maury

Mercredi de 8h30 à 10h30 en LA233

 Première partie, Hélène Charlery : « Le mouvement des droits civiques dans les films américains contemporains »

 Contenu :

 L’objectif du cours est d’analyser l’articulation entre film et histoire, à travers le traitement filmique du mouvement pour les droits civiques dans les films de fiction américains contemporains. Il s’agira de percevoir l’évolution dans la caractérisation et la fictionnalisation des « acteurs » du mouvement depuis les « civil rights melodramas » ou les « message films » de la fin des années 1940 au début des années 2010. Le cours prend appui sur des lectures théoriques et des analyses de séquences.

 Filmographie:

KAZAN, Elia. Pinky, 1949.

PARKER, Allan. Mississippi Burning, 1988.

TAYLOR, Tate, The Help, 2011.

DANIELS, Lee. The Butler, 2013.

HELGELAND, Brian. 42, 2013.

SIMONEAU, Yves, Betty and Coretta, 2013.

DUVERNEY, Ava. Selma, 2014.

 Bibliographie :

 CUSTEN, George F. Bio/Pics: How Hollywood Constructed Public History. New Brunswick, New Jersey: Rutgers University Press, 1992.

FERRO, Marc. “Film as an Agent, Product and Source of History,” Journal of Contemporary History, vol. 18, N°3, “Historians and Movies: the State of Art: Part 1, July 1983, 357-364.

JACKSON, Kellie Carter. “Is Viola Davis in: black women actors and the ‘single stories’ of historical film,” Transition 114, 2014, 173-184.

LETORT, Delphine. The Rosa Parks Story (Julie Dash, 2002): The Making of a Civil RightsIcon », Black Camera, Spring Issue, Bloomington, Indiana UniversityPress, 2012, 31-50.

MONTEITH Sharon. “The Movie-Made Movement: Civil Rites of Passage,” in Memory and Popular Film, ed. Paul Grainge (Manchester: Manchester University Press, 2003), 120-143. TOPLIN, Robert Brent. “Cinematic History: Where Do We Go From Here?” The Public Historian, Vol. 25, No. 3 (Summer 2003), 79-91.

 Contrôle des connaissances : contrôle continu ou examen terminal

 Langue d’enseignement : Anglais

 
Deuxième partie, Cristelle Maury : “The Myth of the Crisis of Masculinity and of Female Malevolence from Classical Film Noir to Neo and Contemporary Noir”

 A partir de l’étude des figures de l’anti-héros et de la femme fatale du film noir classique, genre qui inspire et influence grandement le cinéma contemporain américain (films néo-noirs des années 1980, 1990 et film noir contemporain), ce cours propose un double travail de réflexion sur les enjeux idéologiques des travaux de la critique féministe et des études sur le genre (sens de « gender »). D’une part,  l’objectif est de prendre du recul sur certains travaux de la critique féministe qui a eu tendance à faire une lecture téléologique des œuvres en projetant des enjeux contemporains sur des films datant de l’après-guerre. D’autre part, il s’agira de montrer l’influence de cette même critique sur les films néo-noirs qui, eux s’en inspirent directement ainsi que les effets sur le film noir contemporain.

Nous tenterons ainsi de dégager la manière dont les féministes négocient le sens d’une œuvre, et ce faisant se l’approprient. Nous évaluerons aussi l’impact de ces discours féministes sur les metteurs en scène, producteurs et scénaristes de films contemporains.

 Filmographie :

Double Indemnity, Billy Wilder, 1944

Body Heat, Lawrence Kasdan, 1981

Fatal Attraction Adrian Lyne, 1988

Basic Instinct, Paul Verhoeven, 1990

Gone Girl, David Fincher, 2014.

 Bibliographie :

Dyer, Richard, “Homosexuality in Film Noir”, Jump Cut, 16 Nov. 1977. 

Hollinger, Karen, “Film Noir, Voice-Over and the Femme Fatale”, Film Noir Reader, eds. Silver and Ursini, 1990.

Kaplan, E. Ann ed. Women in Film Noir, London, BFI, 1978.   

Krutnik, Frank, In a Lonely Street, Film Noir, Genre, Masculinity, London, Routledge, 1991.

Mulvey, Laura, “Visual Pleasure and Narrative Cinema”, (1975) Film Theory and Criticism: Introductory Readings. Eds. Leo Braudy and Marshall Cohen. New York: Oxford UP, 1999.

Spicer, Andrew & Helen Hanson eds., A Companion to Film Noir, Wiley Blackwell, 2013.


GEPS

SOG 0704V – APPROCHES THEORIQUES DU GENRE I

PLANNING 2018-2019

 Responsable : Nathalie LAPEYRE nlapeyre@univ-tlse2.fr

 

Dates / Horaires

SALLE GS 116

Bat ODG

 

APPROCHES THEORIQUES DU GENRE I

 

1.

 

LUNDI 08/10/2018

14h-17h

Nathalie LAPEYRE

Séance introductive +

La différence des sexes à l’épreuve des sciences dures

 

2.

 

MARDI 16/10/2018

14h30-17h30

Salle à confirmer

Julie Jarty

Genre et socialisation

 

3.

 

LUNDI 22/10/2018

14h-17h

Nathalie Lapeyre

Le système sexe/genre I

 

4.

 

LUNDI 5/11/2018

14h-17h

Salle à confirmer

Jean-Yves Le TALEC

Penser les hommes et les sexualités

 

5.

 

LUNDI 12/11/2018

14h-17h

Nathalie Lapeyre

Le système sexe/genre II

 

6.

 

LUNDI 19/11/2018

14h-17h

Julie Jarty

Genre et imbrication des logiques de discrimination

7

 

LUNDI 26/11/2018

14h-17h

Salle à confirmer

Maïté Débats

Approche philosophique de la différence des sexes

(A confirmer)

8.

 

LUNDI 03/12/2018

14h-17h

Salle à confirmer

Jean-Yves Le Talec

Introduction aux théories Queer

 

PARTIEL

LUNDI 7 janvier 2019

14h00-16h00

 

 

Nathalie LAPEYRE

Contrôle des connaissances

 

 


Master Mention Civilisations, cultures et sociétés

 La réunion de rentrée aura lieu le lundi 1 octobre 2018 selon le planning suivant:

- 9h00 - 10h30 : Réunion plénière, Maison de la recherche, 4° étage, salle D29.

- 10H30 - 12H00 : Réunion M1, Maison de la recherche, 4° étage, salle E 411.

- 10h30 - 12h00 : Réunion M2 ESCAm et IPAL, Maison de la recherche, 4° étage, salle F 422.

- Pot de rentrée, Maison de la recherche, 4° étage, salle D155.

Les cours débuteront le lundi 8 octobre.

 

Cours du 8 octobre 2018 au 21 décembre 2019

EA0R903V : Genre : approches pluridisciplinaires

 

Citoyenneté et sexualité dans les Amériques

 Crédits : 3 ECTS

 Jour et heure : Mardi 10h30-12h30

 Volume horaire : 24H

 Equipe pédagogique :

- Marie-Agnès Palaisi    mail: ma.palaisi@univ-tlse2.fr
- Michèle Soriano          mail: soriano.michele@yahoo.fr

 Coordinatrice : Marie-Agnès Palaisi

 Présentation de l’enseignement :

Dans ce cours nous aborderons les différentes politiques d’égalité menées dans quelques pays d’Amérique latine (Mexique, Argentine, Chili, Uruguay, Bolivie, Équateur) au cours des dernières décennies. La législation varie d’un pays à l’autre en fonction de plusieurs critères : le degré de brassage ethnique, la politique éducative, l’implantation des institutions religieuses, les courants politiques au pouvoir, etc. Nous comparerons en particulier les lois concernant le mariage pour tous, le droit et l’accès à l’avortement, à la contraception, les politiques de santé publique, la situation en matière de violence de genre et de reconnaissance de la diversité sexuelle.

Depuis une approche sociologique, philosophique et historique et une perspective intersectionnelle, nous étudierons la façon dont les discours politiques et artistiques reproduisent ou au contraire altèrent l’hétérosexualité normative et les normes de genre, ainsi que les représentations canoniques des identités genrées et ethnicisées inscrites dans les traditions hégémoniques.

A partir de différents corpus et pratiques culturelles, nous analyserons la façon dont sont représentées les minorités raciales, sexuelles et sociales, et observerons comment ces représentations contribuent à modifier ou à reproduire des pratiques sociales normalisantes et des discours hiérarchisants et naturalisants.

 Bibliographie :

Andújar, Andrea (et al.), De minifaldas, militancias y revoluciones. Exploraciones sobre los 70 en la Argentina, Buenos Aires, Luxemburg, 2009.

Anzaldúa, Gloria, Borderlands/La frontera, San Francisco, Aunt Lute Books, 1987.

Anzoátegui, M., Bolla, L. y Femenías, M-L., Antropología filosófica (para no filósofos), Buenos Aires, Waldhuter, 2016.

Arfuch, Leonor (comp.), Identidades, sujetos, subjetividades, Buenos Aires, Prometeo, 2005.

Bourcier, Marie-Hélène, La fin de la domination (masculine), Multitudes, 2003/2, n°12, p/69 à 80

Colanzi, I., Femenías, M-L. Y Seoane, V. (comp.), Violencia contra las mujeres. La subversión de los discursos, Rosarios, Prohistoria, 2016.

Cortina Quijano, Aurora, « Los congresos feminitas de Yucatán en 1916 y su influencia en la legislación local y federal », Anuario Mexicano de Historia del Derecho, México DF Instituto de Investigaciones Jurídicas de la UNAM, 1998, p.159-192

Falquet, Jules, « La coutume mise à mal par ses gardiennes mêmes : revendications des Indiennes zapatistes », Nouvelles Questions Féministes, Vol 20, n°2, 1999, pp 87-116.

Falquet, Jules, « L’état néolibéral et les femmes. Le cas du « bon élève » mexicain », in Jules Falquet, Helena Hirata, Danièle Kergoat, Brahim Labari, Nicky Lefeuvre et Fatou Sow (dirs.), 2010, Le sexe de la mondialisation. Genre, classe, race et nouvelle division du travail, Paris : Les Presses de Sciences Po, pp 229-242.

Lamas, Marta, Cuerpo, sexo y política, México, Océano, 2014.

Oria, Piera y Moscardi, Alicia, Transformaciones de la cotidianeidad en Madres y Abuelas de la Plaza de Mayo, Buenos Aires, Librería de Mujeres (2a Ed.), 2008.

 Modalités de contrôle : Dossier à rendre sous forme écrite (5 pages, 2500 mots maximum).